Rencontre avec les filleuls

Organisée dans le but d’encourager et d’exhorter les filleuls à plus d’abnégation dans le travail scolaire, la rencontre s’est tenue dans la salle des fêtes de la mairie de l’arrondissement 3 le samedi 6 avril de 14h30 à 16h45. Elle a concerné uniquement les enfants dont nous avions enregistré une vingtaine d’absents pour raison de santé pour certains et de cours de catéchèse pour d’autres.

L’animation de la rencontre a été assurée par les personnes suivantes :
– Mme DIALLO Séraphine, la chargée de l’éducation à la mairie,
– Mme DOUMBIA Sandra, la chargée de l’action sociale,
– et moi-même TONDE Boukaré.

Après les salutations d’usage, les parents ont été invités à quitter momentanément la salle. Aussi, dans l’optique de favoriser au mieux les échanges, les enfants présents ont été installés par classe de manière croissante, c’est-à-dire du CP2 à la classe de 1ère. A l’issue de cette réorganisation, les “instituteurs du jour” ont souhaité des volontaires pour une série de “récitations” et “chants”.

A ce jeu, 02 garçons et 02 filles se sont jetés à l’eau pour proposer leur art oratoire à partir du “Laboureur et ses enfants”, en passant par “Si je savais”.

Le chant proposé a été le “Ditanyè” l’hymne national du Burkina chanté par un groupe formé d’un représentant de chaque classe et de Mme DIALLO (voir la vidéo).

Le décor ainsi planté, la chargée de l’éducation introduisit l’échange par une question, je cite : “Si un jour, il vous arrivait de soutenir la scolarité d’un enfant démuni et que ce dernier ne produit pas les résultats escomptés, quelle sera votre réaction vis-à-vis de celui-ci ?

En guise de réponse, ils répondirent en cœur qu’ils seraient déçus et en plus ce serait une perte.

Suite donc à cette réponse, l’interlocutrice dira aux enfants que c’est la même situation avec le présent parrainage où des personnes de bonne volonté à des milliers de kilomètres se sont engagés à les accompagner. Pour ce faire, il est de leur devoir de savoir manifester leur gratitude en présentant d’excellents résultats scolaires à leurs bienfaiteurs.

En guise de conseils, les enfants ont été encouragés à bannir les loisirs et certains comportements inutiles au cours de l’année scolaire. Ce sont entre autres : la TV, les réseaux sociaux, les amusements banaux, les jeux, la paresse, etc.

Au-delà de cela, il est indispensable qu’un élève consciencieux ait un planning d’études et de révision de ses leçons, qu’il soit attentif et assidu en classe, qu’il cherche à réviser en groupe surtout pour les matières où il rencontre des difficultés et s’il n’y a pas un répétiteur qui l’accompagne.

Par ailleurs, la chargée de l’action sociale a invité les filleuls qui d’une manière ou d’une autre rencontrent des difficultés particulières , que ce soit à domicile ou à l’école, à s’ouvrir afin d’être mieux pris en charge. Elle a appelé de tous ses vœux et réitéré sa disponibilité à recevoir toutes celles ou ceux qui souhaiteraient parler de leurs difficultés.

Des bulletins scolaires et de nouvelles lettres aux parrains ont été à nouveau collectés, lesquels documents vous parviendront dès que la totalité sera disponible.

Dans le but de joindre l’utile à l’agréable, un goûter accompagné de limonade locale a été servi à chaque enfant à la fin des échanges.

En outre, la rencontre d’échanges a servi de tremplin pour remettre aux neufs (09) nouveaux filleuls leurs kits alimentaires composé d’un sac de riz de 25kg et un bidon de 5 litres d’huile.

D’un point de vue général, la rencontre a été salutaire et a satisfait plus d’un. Les parents et tuteurs ont salué l’initiative et comptent davantage faire de leur mieux pour favoriser le succès de leur progéniture.