Cadre du projet

La Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant : « Tout enfant a droit à l’éducation » et « Les Etats signataires s’engagent à fournir un enseignement de base gratuit et obligatoire … Les Etats reconnaissent le droit de l’enfant à I’éducation, et en particulier, en vue d’assurer l’exercice de ce droit progressivement et sur la base de l’égalité des chances : ils rendent l’enseignement obligatoire et gratuit pour tous… »

Pour atteindre I’objectif de l’enseignement de base obligatoire et gratuit, plusieurs départements ministériels sont mis à contribution. C’est ainsi que le Ministère de la Femme de la Solidarité Nationale et de la Famille à travers la Direction Générale de la Protection de l’Enfant et de l’Adolescent (DGPEA) et d’autres structures rattachées ou de mission telles Ie SP/CNE, Ie Comité Ministériel de Lutte contre le Sida, le Fonds National de Solidarité… interviennent dans Ia promotion des droits de l’enfant en général et celui à l’éducation en particulier.

Le service de la Femme de la Solidarité Nationale et de la Famille de l’Arrondissement N°3 (ex Sig-Noghin) poursuit la mise en æuvre des missions assignées au Ministère de la Femme de la Solidarité Nationale et de la Famille au niveau de son ressort territorial qui se trouve à cheval sur les Arrondissements N°3 et N°9 de la commune de Ouagadougou.

Une de ces missions consiste à promouvoir l’éducation des enfants surtout les plus démunis à travers leur inscription et leur maintien à l’école.