Arbres pour les écoles

Une demande nous avait été faite pour assurer de l’ombre dans les cours des écoles.  Le Rotary-Club Braine-le-Comte s’est engagé à financer 35 arbres. En effet, le Président international du Rotary, Ian Riseley, a demandé qu’en cette année 2017-2018, un arbre soit planté par Rotarien dans le monde. Les premières plantations ont été effectuées en novembre 2017.

Nous avons à présent reçu des nouvelles et photos des 35 arbres plantés dans l’école Songré de Tampouy (de l’Arrondissement 3 – Sig-Noghin), fréquentée par plusieurs enfants aidés par le projet.

Les arbres se portent bien !  Chaque arbre a besoin de 40 litres d’eau par semaine (les lundis et jeudis).  Ils sont arrosés par les élèves et surveillés de près par le directeur de l’école, fort impliqué dans le projet.  Ces petits arbres doivent être entretenus pendant huit mois (saison sèche)  en attendant le retour de la saison des pluies (juin – septembre). Une fois les plantations enracinées, elles ne demandent plus qu’un petit entretien régulier.

Gageons que ce reverdissement d’une cour de récréation désertique fera des émules et se reproduira dans d’autres écoles !

L’auvent de cette même école avait été réhabilité par Enfants du Monde en 2015.

Commentaires de Boukaré Tondé, notre ami Technicien de Génie Civil et correspondant local :

Pour les arbres, aucun souci à se faire. Le terrain est bien balisé pour accorder le maximum à la réussite de la plantation. À ce titre, les élèves ont été initiés par les aménagistes à l’arrosage régulier en présence du dynamique directeur de l’école.“.

les arbres poussent bien -  21 février 2018

Autre commentaire, toujours de Boukaré :

Après avoir fait un tour hier soir dans l’enceinte  de l’école Songré, je vous fais parvenir par le présent mail quelques images des arbres du Rotary. Il faut dire que nonobstant les difficultés liées au climat, les flamboyants font leur petit bonhomme de croissance de manière disparate d’un arbre à l’autre. J’ai également constaté que quelques arbustes ont essuyé l’effet des animaux en divagation surtout quand il n’y avait personne à l’école pendant la crise scolaire. Toutefois, je me permets de saluer la régularité de l’arrosage grâce aux fonds alloués à cet effet, mais surtout l’engagement du directeur et des élèves de l’école. Vivement la saison hivernale, afin que les arbres respirent mieux !”.

Une somme a effectivement été allouée par le Rotary pour la surveillance, l’entretien et l’arrosage pendant les 6 premiers mois en raison de la saison sèche, pour que les plantes puissent s’enraciner profondément et survivre. Il faut aussi approvisionner en eau (il faut amener l’eau de départ dans cette école, puisqu’il n’existe pas de puits.